La borne géodésique

Cul-des-Sarts
Publication
non
Carte postale
Registre
Média
Bien
Paramètres
non

En 1360, Englebert de la Marck, Prince-Evêque de Liège, suivant l'exemple des Etats limitrophes, fit élever un signal au lieu-dit "Le Point de Vue", afin de prévenir sur sa châtellenie de Couvin les exploits des routiers puis des écorcheurs.

En 1815, alors que la Belgique avait été réunie à la Hollande, une ingénieur du Génie hollandais, le Capitaine Erzey, fut chargé d'établir un réseau géodésique destiné à servir aux levers nécessaires pour dresser une carte détaillée de la totalité du pays. Là où c'était possible, les opérateurs s'installaient sur des édifices dominant la région: clochers, tours, beffrois ou collines d'où ils pouvaient découvrir un vaste panorama.

Dans les régions boisées comme Cul-des-sarts, ils devaient construire des tours en charpente en bois connues sou le nom de "signaux géodésiques". A Cul-des-Sarts, un signal de bois d'environ 25 mètres de haut fut construit en 1825. La Révolution de 1830 fit cesser ces travaux de relevé. En 1846, le Gouvernement Belge rejeta les projets du Capitaine Erzey. 

C'est en 1850 que la Belgique entama les travaux permettant d'établir une carte dite d'Etat-major, au 20.000ème. Les observations géodésiques furent exécutées à Cul-des-Sarts en 1869 et 1870. Un signal géodésique en bois de 20 mètres de hauteur avait été dressé sur l'emplacement choisi antérieurement par le Capitaine Erzey et marqué par une borne en pierre de taille.

Durant la guerre 14-18, les Allemands érigèrent au même endroit une tour d'observation. Pare temps clair, ils pouvaient apercevoir à la jumelle la Ville de Laon qui se trouvait sur le front.

Coordonnées GPS : 49°57'58.7"N 4°29'02.3"E

Aucun fichier
Catégorisation
Histoire » 1ère Guerre mondiale 1914-1918, Patrimoine » Bornes et Limites, Patrimoine » Militaire
Immobilier
19ème siècle » 1820 - 1829, 19ème siècle » 1860 - 1869, 19ème siècle » 1870 - 1879, 20ème siècle » 1910 - 1919
Commune de Couvin » Cul-des-Sarts